You are here

Genre


Un nouveau guide d’inspiration pour intégrer la dimension du genre dans des actions de communication, de plaidoyer, d’éducation ou de mobilisation.

Les inégalités entre hommes et femmes sont loin d’avoir disparu, au contraire, elles persistent dans le monde entier. Les combattre exige un changement profond des mentalités, des comportements, des repères collectifs et des valeurs partagées socialement.

C’est pourquoi les OSC belges, ainsi que les acteurs institutionnels de la coopération au développement, s’engagent depuis plusieurs années à intégrer la dimension du genre dans leur vision et leurs pratiques. C'est ainsi qu'en 2018, 56 organisations ont élaboré et signé la Charte genre qui marque l'engagement de tout le secteur en faveur de l'égalité de genre.

Aujourd'hui, elles offrent des pistes concrètes pour favoriser des pratiques quotidiennes sensibles au genre à travers le guide d’inspiration « Intégrer le genre dans la coopération non gouvernementale ». Le guide partage les bonnes pratiques des OSC dans le domaine de la communication et dans toutes les activités relevant de l’Éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire (ECMS) en Belgique: plaidoyer, éducation, mobilisation ainsi que dans les bourses.

Ce guide est issu d’un processus participatif piloté par les 5 structures fédératives : 11.11.11, ACODEV, CNCD-11.11.11, ngo-federatie et FIABEL, accompagnées du Monde selon les femmes, au cours duquel les organisations de développement ont eu l’occasion de partager leurs pratiques et leurs réflexions.

Vous pouvez dès à présent télécharger gratuitement le guide d'inspiration via ce lien ou en visitant la page 'Publications' de notre site.

Le guide est destiné avant tout aux professionnel-le-s de la coopération au développement, mais peut servir d’inspiration pour de nombreuses organisations. N’hésitez pas à le partager !

8 mars : la journée internationale des femmes

  1. Créé par Caroline DEMANET
  2. Le 06/03/2019
  3. Dans Genre
Ce vendredi 8 mars 2019, plusieurs événements sont organisés à Bruxelles dans le cadre de la journée internationale des femmes.

Le Collecti.e.f 8 maars invite les femmes à se rassembler pour une journée de réflexion, d'action et de revendication à l'occasion de la journée internationale des femmes.

Le rendez-vous est fixé ce vendredi 8 mars 2019 dès 9h, au Carrefour de l’Europe à Bruxelles (Gare Centrale).

Programme de la journée :

  • 9h-9h30: Accueil en musique
  • 9h30-11h: Assemblées thématiques (antiracisme, migrations, lbtqi*, violences, soins aux autres, travail salarié, écologie, travail informel, corps et sexualités)
  • 11h-14h00: Espace open mic, artistique et concerts
  • 13h15: Appel du Collecti.e.f 8maars et de la Marche Mondiale des Femmes/Wereldvrouwenmars - Belgique/België à organiser une délégation pour rejoindre ensemble le March 8: The Third Day of the women’s Karzar 3-day rally (action de solidarité avec la lutte des femmes iraniennes organisée à 14h30 : face à l’ambassade d’Iran à Ixelles, avec les délégations de la Marche des Femmes iraniennes d’Hambourg et Amsterdam, pour célébrer le 40ème  anniversaire du soulèvement des femmes contre la violence étatique, sociale et domestique à l’égard des femmes en Iran)
  • 14h-14h30: Rassemblement “Faites du bruit!”
  • 14h30-15h15: Partage des revendications
  • 15h15h-17h00: Espace artistique et concerts

Plus d’informations sur le site du Collectif : https://8maars.wordpress.com/collecti-e-f-8-maars/ et sur la page Facebook de l’événement.

Marche Mondiale des Femmes - Belgique appelle à une marche nationale ce vendredi 8 mars 2019 à 17h.

Le départ de la marche est prévu Gare Centrale à 17h30, pour se terminer aux alentours de la Place du Luxembourg.

Cette marche vise à sensibiliser les politiques pour « un changement de cap, à engager d'urgence, afin d’éviter les catastrophes sociales et environnementales concernant particulièrement les femmes. La marche prône également une économie durable où, partout, la vie humaine, le bien-être collectif, l'égalité effective des droits et le respect de l'environnement priment sur les mécanismes du marché, du productivisme et de la recherche de profit au bénéfice d'une minorité ».

Plus d’informations sur la page Facebook de l’événement.

Les OSC belges s'emparent de l'égalité de genre

  1. Créé par Lawrence PIETERS
  2. Le 30/11/2018
  3. Dans Actualités Genre
Le 29 novembre, la journée "Stand Up for Gender" a marqué le lancement d'une charte commune par laquelle les OSC s'engagent à œuvrer pour l'égalité de genre.

Cette année, les ONG belges ainsi que les acteurs institutionnels se dotent d’une charte genre. La charte genre a pour objectif de construire un socle commun d’engagements et de créer un élan positif dans toutes les organisations pour aboutir à l’égalité de genre. Le 29 novembre, plus de 80% des OSC et AI ont ratifié la charte publiquement lors de la journée d’échange "Stand Up for Gender".

Pourquoi une charte genre?

Les dernières deux années sont résolument marquées du sceau du genre de par l’ampleur des débats sur les réseaux sociaux, les médias tant au Sud qu’au Nord. Un contexte qui n’a pas manqué de marquer le monde de la coopération au développement.

Le genre est l’un des thèmes transversaux de la coopération au développement, l’égalité des sexes est le cinquième objectif de développement durable. Les OSC ont depuis longtemps intégré la dimension du genre dans leurs manières de construire des partenariats avec des organisations du Sud et leurs manières de sensibiliser le public belge. Cela se fait au travers de soutien aux organisations féministes que dans une réflexion accrue sur les inégalités entre hommes et femmes. Certaines OSC comme Le Monde selon les Femmes sont spécifiquement dédiées à accompagner et outiller les organisations en la matière. Le secteur est riche d’expériences en la matière. Pourtant, de nombreux témoignages pointent une intégration transversale du genre – apellé aussi ‘gendermainstreaming’- encore faible dans de nombreuses organisations.

C'est pourquoi ACODEV et le CNCD-11.11.1111.11.11, ngo-federatie et FIABEL, décident de se lancer dans la création d’une charte en faveur de l’égalité de genre.

Que contient la charte genre?

La charte se veut un instrument d’intégration du genre dans les organisations. Il s’agit bien de soutenir une culture institutionnelle sensible aux inégalités de genre et qui cherchent à mettre en place des mesures concrètes pour y remédier. Le combat pour l’égalité de genre est conçu après de nombreux allers-retours entre les organisations comme incluant l’égalité des sexes (entre hommes et femmes) ainsi que la reconnaissance des droits des personnes LGBQTI (lesbiennes, gays, bisexuelles, queer, transgenres, intersexuées).

Les 8 mesures reprises dans la charte genre reprennent les différentes facettes d’une organisation :

  • Vision et mission.
  • Structures de décision : La parité dans les structures de décision – du CA aux instances de direction en proposant une parité en ayant ad minimum 1/3 de ses membres du même sexe.
  • Approches développées : L’importance de développer une double approche- transversale et spécifique.
  • Plan d’action : La mise en place d’un plan d’action assorti d’un budget dédié et de mesures de suivi avec des indicateurs objectivement vérifiables.
  • Politique de Ressources Humaines : Une politique de ressources humaines qui inclut l’égalité de genre de manière explicite (harcèlement, congés parentaux, égalité salariale, non discrimination à l’embauche, plan de carrières égaux).
  • Valeurs de l’organisation : Intégration dans le code de conduite la dimension d’égalité de genre avec des mécanismes de dépôt de plaintes.
  • Activités : veiller à l’empowerment des femmes et des groupes sociaux discriminés.

En conclusion, la charte genre constitue un pas collectif du secteur pour intégrer le genre dans les différentes facettes de chacune des organisations. Elle a vocation à créer un élan positif et surtout à constituer un socle commun d’engagements.La profondeur du changement qui s’opérera dépendra lui de la volonté politique de tous les acteurs d’en faire un combat prioritaire et non secondaire.

Téléchargez la charte genre

Afin de soutenir dans le secteur des OSC et les AI une culture institutionnelle sensible au genre, une charte Genre a été rédigée et adoptée,  au mois de juin 2018, par les conseils d’administration des cinq structures fédératives, ACODEV, CNCD-11.11.11, 11.11.11, ngo-federatie et FIABEL

Le secteur a fait le choix d’une charte – le ‘soft law’- plutôt qu’un mécanisme contraignant (avec contrôles) dit ‘hard law’.  Elle constitue avant tout un socle commun d’engagements. 

En la ratifiant, les organisations s’engagent à soutenir un élan positif en leur sein autour de l’égalité et à mettre en place les actions nécessaires pour que les intentions se matérialisent.  Elles donnent également un signal positif envers toutes les parties prenantes avec qui elles collaborent (bailleurs de fonds, staff, partenaires Sud, bénévoles, médias, des acteurs d’autres secteurs, etc.).

La charte inclut l’égalité des sexes (entre hommes et femmes) ainsi que la reconnaissance des droits des personnes LGBQTI (lesbiennes, gays, bisexuelles, queer, transgenres, intersexuées).

Les 8 mesures reprises dans la charte Genre reprennent les différentes facettes d’une organisation :

  • Vision et mission ;
  • Structures de décision : La parité dans les structures de décision – du CA aux instances de direction en proposant une parité en ayant ad minimum 1/3 de ses membres du même sexe ;
  • Approches développées : l’importance de développer une double approche- transversale et spécifique ;
  • Plan d’action : la mise en place d’un plan d’action assorti d’un budget dédié et de mesures de suivi avec des indicateurs objectivement vérifiables ;
  • Politique de Ressources Humaines : une politique de ressources humaines qui inclut l’égalité de genre de manière explicite (harcèlement, congés parentaux, égalité salariale, non-discrimination à l’embauche, plan de carrières égaux) ;
  • Valeurs de l’organisation : intégration dans le code de conduite la dimension d’égalité de genre avec des mécanismes de dépôt de plaintes ;
  • Activités : veiller à l’empowerment des femmes et des groupes sociaux discriminés.

Voir aussi l’article: "Les ONG belges s’emparent de l’égalité de genre.  Une charte commune est lancée" (retour sur le processus et ses intentions)

Téléchargez la charte Genre 

 

Liste des signataires (en date du 22.11.18)

11.11.11.

Fairtrade Belgium

Plan Belgique

Action Damien

FDH

QUINOA

ADA

FONCABA

RCN-JD

AFRICALIA

FOS

SCI

AlterBrussels asbl

FUCID

SHC

Autre Terre

GEOMOUN

Société Saint-Vincent de Paul

APEFE

GLOBE

SM/WSM

ARES

GLOBELINK

Solidarité Protestante

AZV

HI

Solidarité socialiste

BIS-MSI

IFSI

SOS FAIM

BOS Plus

IIAV

OXFAM Solidarité

Broederlijk Delen

ILES DE PAIX

UCOS

Brulocalis

KIYO

ULB-Coopération

Cavaria

LHAC

UNICEF

CADTM

LIGHT FOR THE WORLD

UVCW

CEC

LMSF

Via Don Bosco

CETRI

Louvain Coopération

Viva Salud

Chaîne de l'Espoir

MDM OXFAM

VLIR UOS

Chirojeugd Vlaanderen

Médecins du monde

VVSG

CJP

MEMISA

VVOB

CNCD-11.11.11

MMH

VSF

CRB

MOC

Wereldmediahuis

DBA

MRAC

WWF Belgique

DJAPO

OXFAM-Wereldwinkels

YOUCA

Dynamo international

OXFAM Solidarité

ACODEV

ECLOSIO

Palestinia Solidariteit

NGO-FEDERATIE

FIAN

Pax Christi Vlaanderen

FIABEL