You are here

Public

UNICEF : changement de direction

  1. Créé par Magali LUCY
  2. Le 10/03/2015
  3. Dans
Damien Vincent devient le nouveau directeur général de l'UNICEF

Damien Vincent prendra ses nouvelles fonctions ce 16/03/15 en lieu et place d'Yves Willemot, parti depuis octobre pour le bureau de l'UNICEF à Kinshasa.

En attendant le recrutement d'un nouveau/d'une nouvelle Direteur-trice chez WWF-Belgium, c'est un duo qui assure l'interim : Geert Lejeune et Antoine Lebrun.

2015 : Année européenne du développement

  1. Créé par Maria Isabel ANSION
  2. Le 13/01/2015
  3. Dans Belgique Info à promouvoir
En 2015, les différents Etats membres de l’UE organiseront de nombreuses activités de sensibilisation pour le grand public

Ce qui est prévu en Belgique

Le lancement de cette Année européenne par la Coopération belge au Développement est prévu le samedi 17 janvier. AFRICALIA organise un débat sur le thème : « La culture, enjeu de la Coopération au Développement » et ce, en présence de Sa Majesté la Reine Mathilde et du Ministre de la Coopération au Développement, Alexander De Croo. Les ministres de la Culture du Cap-Vert et du Mali prendront également part au débat avec d’autres personnalités du Nord et du Sud. (Infos et programme : www.africalia.be).

Le même jour, BOZAR organise l’événement pluridisciplinaire AFROPEAN+ qui proposera une mise en lumière de la plus-value de la diaspora africaine dans le paysage culturel européen, avec de  nombreuses activités toutes tournées vers les richesses de l’interculturalité (Infos et programme : www.bozar.be).

D’autres activités de sensibilisation seront organisées tout au long de l’année par les différents acteurs de la Coopération belge au Développement et le milieu associatif. Infos et programme sur la page du site officiel dédiée à la Belgique : europa.eu/eyd2015/fr/belgium.

Max Havelaar devient Fairtrade Belgium

  1. Créé par Maria Isabel ANSION
  2. Le 08/10/2014
  3. Dans Info à promouvoir
Après 25 années d’existence, « Max Havelaar » devient « Fairtrade Belgium »

En Belgique, 68 % des consommateurs connaissent le label Fairtrade et 48 % achètent, chaque année, un des 1600 produits Fairtrade proposés en magasin.

Pour renforcer cette tendance positive, Max Havelaar profite du 25ème anniversaire du label pour modifier son nom en Fairtrade Belgium. De cette façon, le label bien connu de produits Fairtrade veut renforcer sa présence dans les rayons des supermarchés et toucher un public plus large.

Plus d’informations sur le lien suivant : http://www.maxhavelaar.be/fr/nouvelles/max-havelaar-devient-fairtrade-belgium.


 

L'aide européenne en-dessous des prévisions pour 2015

  1. Créé par Maria Isabel ANSION
  2. Le 15/07/2014
  3. Dans
Le Conseil des Affaires Étrangères de mai constate les lacunes financières de l’aide européenne

Extrait de n°60 du Bulletin Une Europe ouverte,  rédigé et diffusé par Gérard Karlshauzen au nom de la plate-forme belge auprès de CONCORD.

Le Conseil des Affaires Etrangères (CAF) de l’UE a analysé, lors de sa session de mai, les progrès accomplis en vue de réaliser en 2015 la promesse de dédier 0,7% du PNB à l’aide publique au développement (APD) . Et la situation n’est pas réjouissante. Certes, l’UE reste le plus grand donateur au monde (55,7% de toute l’aide des pays de l’OCDE) : en 2013, elle a apporté 56,5 milliards d’APD, soit 200 millions en plus que l’année précédente, soit encore 0,43% de son PNB. Mais les simulations laissent prévoir qu’en 2015, elle atteindra péniblement 0,45% soit 0,25% en dessous de l’engagement pris il y a déjà bien longtemps. Ces chiffres englobent aussi bien l’aide des Institutions européennes que celle des Etats membres. Au niveau de ces derniers, les chiffres de 2013 restent contrastés. Quatre « bons élèves » dépassent le 0,7% et sont tous en progrès : la Suède (1,02%), le Luxembourg (1%), le Danemark (0,85%) et le Royaume-Uni (0,72%). La Belgique se classe 7ème (en baisse) avec 0,45%. Au bout du classement, on trouve la Croatie et la Roumanie, chacun avec 0,07%.
 
Remarquons que ces chiffres intègrent ce que les ONG européennes appellent l’aide fantôme, soit des sommes qui ne sont pas des transferts de fonds (annulation de dette, coût des étudiants étrangers...) ainsi que l’aide liée qui oblige les pays bénéficiaires à dépenser les fonds reçus au bénéfice des économies des pays donateurs. On en saura plus prochainement à ce propos car les ONG européennes préparent leur rapport annuel « Aid Watch ».
Les ONG et autres acteurs sont invitées à participer à une journée de partage d'expériences ce 23/05/14 sur les voyages solidaires
Le SCI projets internationaux, Iles de Paix et DBA organisent une journée d'échange et de réflexion sur le thème : "Les voyages solidaires forment-ils la jeunesse solidaire ?".
 

L’objectif de la journée est de susciter un dialogue et un partage d'expériences sur les voyages/séjours d'immersion dans le Sud (expériences collectives qui concernent des jeunes et s’inscrivent dans une démarche éducative) et de dégager certaines recommandations afin d’encourager et de soutenir la qualité de ces séjours.

La journée aura lieu le 23/05, de 9h00 à 16h30, au WBI (2 place sainctelette, 1080 Bruxelles). Elle est ouverte à tous et espère rassembler des acteurs de différents horizons (écoles, enseignement supérieur, jeunesse, ong, etc.)
 

Plus d'infos dans le document d'invitation. Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 10/05/2014. Envoyer un mail à marjorie@scibelgium.be.

Le 9 mai la FRB présentera les résultats belges de l'enquête : Immigrant Citizens Survey, l'enquête auprès de migrants dans des grandes villes européennes.

De nombreux sondages actuels sur l’intégration des migrants en Europe reflètent avant tout les opinions du grand public sur ce que doit être l’intégration et sur la manière dont les migrants réussissent ou non aujourd’hui à s’insérer dans la société d’accueil; la voix des migrants eux-mêmes est cependant rarement entendue.

L’Immigrant Citizens Survey (ICS) est un sondage d’opinion réalisé dans plusieurs villes de sept États membres de l’Union européenne – dont la Belgique – auprès de personnes issues de l’immigration afin de comprendre comment elles évaluent les politiques de migration et d’intégration. En Belgique, l’enquête a été menée à Bruxelles, Liège et Anvers.

ICS donne la parole aux personnes concernées. Ainsi, le sondage demande aux migrants dans quelle mesure les interventions publiques influencent leur processus d’intégration ; comment se déroule leur insertion sur le marché du travail, de quel statut de séjour disposent-ils, quel est l’impact de ce statut sur leur intégration, quelle plus-value les cours de langue et d’intégration leur apportent-ils, comment expérimentent-ils les procédures d’octroi de visa de regroupement familial, etc. 

Ce sondage révèle quelques résultats surprenants. Alors que le discours prévalant dans la société se focalise essentiellement sur les problèmes relatifs à l’immigration et évoque beaucoup moins les réussites, les conclusions de l’ICS brossent un tableau plus équilibré.

Á l’occasion de la présentation des résultats belges de l’Immigrant Citizens Survey au sein d’un contexte européen, la Fondation Roi Baudouin organise une conférence le 9 mai 2012 à Bruxelles. Des professionnels de terrain et des décideurs politiques échangeront leurs commentaires et leurs visions à propos des conclusions. Le programme de la rencontre est disponible sur le site de la Fondation, où vous avez également la possibilité de vous inscrire.

Quand? 9 mai 2012, 9-13h
Où? Hôtel Stanhope, rue du Commerce 9, 1000 Bruxelles
Inscriptions et programme sur le site de la fondation 

 

La politique de l'Europe vis-à-vis des réfugiés offusque MSF, et l'ONG réagit

L'ONG d'aide humanitaire Médecins sans frontières (MSF) a annoncé qu'elle s'abstiendra désormais de recevoir des fonds des gouvernements européens.

Par cette attitude, MSF, dénonce le pacte signé entre l'UE et la Turquie comme le dernier d'une longue série de politiques anti-humanitaires prises par l'Europe. C'est une réponse honteuse de la part d'un continent qui a clairement des responsibilités envers les personnes qui cherchent l'asile.

Le nombre de personnes dans le monde forcées de quitter leurs maisons a atteint un nouveau record. Les gouvernements européens ont construit des murs plus grands, déployés des chiens et une police des frontières afin de bloquer ces personnes qui ont besoin de protection et d'aide de la part de l'Europe.

Durant l'année écoulée, MSF a, à plusieurs reprises, demandé à l'UE et à ses Etats membres de mettre en oeuvre des politiques qui protègent, plutôt que des politiques de dissuasion et de renvoi des personnes. Ces demandes n'étant pas encore rencontrées, l'ONG ne veut pas être complice de la situation.

MSF explique les raisons de cette décision ainsi que les conséquences sur son site web, n'hésitez pas à le visiter.

Les changements du nouveau programme pour les enseignants

Nous vous l'avions annoncé : Annoncer la Couleur, s'est doté d'un nouveau programme 2014-2019 et de nouvelles orientations stratégiques pour renforcer l'éducation à la citoyenneté mondiale (ECM) en milieu scolaire. 
Le programme s'adresse à l'enseignement secondaire (12-18 ans) avec une ouverture progressive vers le primaire (3-12ans). 
Sa nouvelle mission se décline sous trois dimensions : 

  • préparer et mettre à disposition une offre pédagogique de qualité répondant aux besoins des écoles;
  • renforcer les capacités des écoles et des enseignants en la matière;
  • capitaliser, échanger et innover sur base des bonnes pratiques en matière d'ECM.

Pour les enseignants, cela signifie concrètement : un appel à projets; des appuis pédagogiques à la demande; des formations en ECM; un répertoire en ligne des ressources pédagogiques; la découverte de nouveaux outils.
Plus d'info dans le dernier communiqué de presse d'Annoncer la couleur. 

Le DEEEP a lancé une nouvelle plateforme multi-acteur online

Le DEEEP a développé une nouvelle plateforme online "Building a global citizens movement" destinée à encourager la réflexion et les échanges pour plus de justice mondiale entre différents types d'acteurs du monde entier (ONG, chercheurs, mouvements, etc.). 
Ce nouveau portail est à découvrir et à rejoindre, si vous le souhaitez, à l'adresse suivante : http://movement.deeep.org/.

L'aide au développement à la loupe

  1. Créé par Maria Isabel ANSION
  2. Le 19/09/2013
  3. Dans Financements Info à promouvoir
Deux rapports mettent en avant les défis à relever au niveau belge et européen pour l'aide au développement

L'aide, catalyseur de développement ou variable d'ajustement budgétaire ?

C'est la question que pose le CNCD-11.11.11, dans son dernier rapport sur l'aide belge au développement. L'analyse est faite selon trois axes :

  • La quantité de l'aide : L'aide a diminué entre 2011 et 2012, il s'agit d'une baisse historique (voir schéma plus bas) ; et elle diminue encore dans les contrôles budgétaires de 2013 et 2014. Ces diminutions n'ont pas touché les projets dans les pays les moins avancés et les projets issus d'ONG de développement. Toutefois, le CNCD-11.11.11 recommande notamment d'adopter une loi budgétaire afin d'atteindre progressivement le 0.7 % du RNB pour l'APD.
  • L'efficacité de l'aide : La Belgique a adopté des Lois (notamment la nouvelle Loi sur la coopération au développement) et des stratégies qui s'inscrivent dans le respect des principes de la Déclaration de Paris (2005). Cependant, le rapport met en évidence le manque de prévisibilité de l'aide, une absence de cadre formel de concertation pour l'élaboration des stratégies par pays, ainsi que l'absence de lignes directrices en matière d'aide budgétaire.
  • La cohérence des politiques pour le développement : Bien que cette préoccupation soit inscrite dans la nouvelle Loi pour la coopération au développement, sa concrétisation reste difficile : les incohérences sont toujours là, mais surtout, rien ne bouge dans les structures existantes pour travailler sur cette problématique.

Évolution de la part de l'APD dans le RNB en Belgique et dans les pays du
CAD de l'OCDE depuis 2000

Plus d'infos sur le site du CNCD-11.11.11.

Pleins feux sur la cohérence des politiques au service du développement

Concord présente dans son rapport l'impact réel des politiques de l'UE sur la vie des pauvres. Concord souligne que l'UE est la seule région dans le monde à avoir instauré une obligation de redevabilité sur les incidences de ses politiques sur les plus démunis de la planète. Ceci étant les outils de prévention mises en place à cette fin sont inéfficaces et inadéquates. Par ailleurs au niveau des états, plusieurs intitiatives existent mais la situation est très différentes d'une pays à l'autre. Le rapport note qu'en Belgique il y a une certaine volonté politique et qu'elle travaille aux mécanismes nécessaires pour la concrétiser.

Le rapport explique ensuite très concrètement l'impact des incohérences via des exemples :

  • Financement pour le développement : Comment l’UE peut-elle mettre fin aux flux financiers illicites qui privent Caroline Muchanga et sa famille en Zambie, comme beaucoup d’autres citoyens des pays en développement, de leurs droits sociaux fondamentaux ?
  • Sécurité alimentaire et nutritionnelle : Comment l’UE peut-elle faire en sorte que Halima Ally de Tanzanie et d’autres commeelle bénéficient de ses investissements dans l’agriculture ?
  • Changement climatique et ressources naturelles : Comment l’UE peut-elle aider Adoaga Ousmane au Tchad, Máxima Acuña Atalaya au Pérou et les populations locales d’autres pays en développement à tirer parti de leur environnement et de leurs ressources naturelles ?

Plus d'infos sur le site du CNCD-11.11.11.

Pages