Sensibilisation

Exemples

Animation de rue « Faux banquiers »

A l’occasion de la Semaine de la Solidarité Internationale 2012, trois comédiens professionnels jouent le rôle de banquiers sur les marchés en Province de Namur. Pour attirer la foule, ils proposent aux passant-e-s de gagner 100€ via une loterie. Les banquiers proposent d’investir leur argent dans leur banque (placements non éthiques : travail d’enfants, soutien de régimes dictatoriaux, etc.). Les passant-e-s, choqués par le discours cynique du « banquier », se rendent vite compte qu’il ne s’agit pas d’une vraie banque. Le comédien sort alors de son rôle et explique le rapport entre son discours et la réalité des investissements. Par ce type d’intervention, l’ONG invite à se questionner sur la capacité à agir face à cette thématique. Des pistes d’action sont ensuite évoquées ensemble.

Célébration « Les jeunes ont la parole »

A l’occasion de la Journée Internationale du Droit des Femmes, une ONG a mis sur pied une journée de rencontre afin de célébrer les victoires et les acquis de la lutte féministe pour l’égalité. Elle a donné la parole aux jeunes du Nord et du Sud afin de croiser leurs regards, leurs envies, leurs questionnements ou leurs engagements pour l’égalité. Parmi les nombreuses activités proposées, il y avait des expositions photos et des concerts d’artistes engagés. Le public avait également l’occasion de rencontrer deux personnalités du Sud et du Nord et de découvrir 44 témoignages de personnes jeunes et engagées dans divers pays (Sénégal, Espagne, Allemagne, Canada, Belgique, etc.). Ces dernières ont raconté leur expérience militante suite à un appel à témoignages de l’ONG. Par cette action l’ONG a mis en avant que la question de l’égalité motive encore les jeunes.

Festival de films « ALIMENTERRE »

Le documentaire est un très bon lanceur d’alerte et un excellent outil de sensibilisation. Le festival de films « AlimenTerre », ce sont quatre jours de projections de films avec entre autres des rencontres-débats, des ateliers culinaires, un forum d’ alternatives concrètes, etc. Derrière le festival, se trouve une équipe d’une vingtaine de bénévoles actifs sur l’ensemble du projet (sélection des films, promotion, logistique, etc.) et de nombreux partenaires associatifs et culturels.

L’ONG organisatrice est active dans le soutien à l’agriculture paysanne et familiale au Sud. Par ce festival, elle poursuit l’objectif de mettre des mots et des images sur les désordres agricoles et alimentaires dans le monde.

Les « midis », espaces de débats

Ouverts à tous mais destinés en priorité au monde universitaire, les « Midis » sont organisés tous les jeudis de l’année académique à Namur par une ONG universitaire. Une personne issue de la coopération au développement, de la société civile, de la recherche, d’une association du Sud ou même un étudiant ou une étudiante présente une expérience particulière des relations Nord-Sud et du développement et ouvre ainsi le débat.