Formation

1. Formation « Ici et ailleurs Que faire ? »

Cette formation s’adresse à des personnes prêtes à questionner leurs convictions et leurs pratiques. Les objectifs poursuivis par l’ONG organisatrice sont de permettre à chacun et à chacune de se situer face aux réalités politiques, sociales, économiques et culturelles des sociétés du Nord et du Sud ; et de développer des capacités pour orienter son engagement dans la solidarité, ici et ailleurs.

Les méthodes utilisées sont variées, avec un accent particulier dans l’emploi de techniques actives et participatives. Des jeux de simulation, la présence de témoins privilégiés, de spécialistes des domaines traités, ainsi que l’apport de créations audiovisuelles et théâtrales viennent enrichir et structurer la réflexion des participant-e-s.

2. Formation sur les rapports Nord/Sud

Les thématiques abordées dans les modules de la formation sur les rapports Nord/Sud vont de la consommation durable et responsable à l’empreinte écologique en passant par les causes et conséquences des phénomènes migratoires. Le public cible est un public multiculturel (personnes originaires du Maroc, de Turquie, Guinée, RDC, Sénégal, etc.) composé d’adultes (entre 18 et 60 ans) peu scolarisés en apprentissage de la langue française et qui sont pour la plupart à la recherche d’un emploi. L’objectif de ces modules de formation est de sensibiliser, conscientiser et mobiliser les groupes qui en bénéficient. L’ONG à l’origine de cette formation agit en partenariat avec des associations d’alphabétisation de la région bruxelloise.

3. L’approche systémique pour acteurs éducatifs

Cette formation permet de découvrir le « Jeu de la ficelle », un outil pédagogique proposant une démarche basée sur l’approche systémique. Elle s’adresse aux actrices et acteurs éducatifs. Concrètement, la première journée permet de mieux comprendre les enjeux de la mondialisation, de construire un regard critique sur la société de consommation et ses impacts et ses valeurs. C’est également dans cette première journée que sont expliquées les crises actuelles et leurs liens avec le modèle néolibéral pour mieux connaître et valoriser les alternatives et dynamiques de changement. La deuxième journée présente des outils pour l’animation. Une ONG agréée organise cette formation en partenariat avec une ASBL de solidarité internationale.

4. Séjours d’immersion et échanges entre jeunes du Nord et du Sud

Les échanges Nord/Sud sont des processus éducatifs qui s’adressent tant à des jeunes Belges qu’à des jeunes du Sud (plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et l’Inde sont concernés). Ils démarrent par une formation aux enjeux du monde contemporain et aux relations Nord/Sud. Les thématiques sont adaptées au contexte de chaque pays mais se recoupent pour permettre des regards croisés entre jeunes (via échange de vidéos, de courriers, publications collectives). Ils se poursuivent par des séjours d’immersion qui permettent la rencontre entre les jeunes du Nord et du Sud, l’échange de points de vue, la remise en question. Le plus souvent ce sont les jeunes Belges qui partent au Sud mais tous les 3 ans, des jeunes du Sud sont accueillis en Belgique. Ces séjours donnent également l’occasion de se mobiliser ensemble pour la réalisation de projets concrets comme le reboisement au Sud ou l’intervention sociale au Nord (restos du coeur, samu social, etc.). Enfin, ils se prolongent par une réflexion sur l’engagement et un accompagnement des jeunes soit pour les former à devenir des relais d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire soit pour les accompagner dans la réalisation de leurs propres initiatives en faveur du développement. Ces processus éducatifs, basés sur des échanges Nord/Sud sont conçus et gérés par une ONG belge en partenariat avec des organisations du Sud. A travers cette approche, il s’agit de promouvoir la réciprocité des actions (notamment au niveau de la mobilité), de donner une place importante au partenariat Nord/Sud dans la stratégie d’action de l’ONG, de valoriser les partenaires dans leur rôle de formateurs, de construire des ponts et un dialogue structurel entre jeunes du Nord et du Sud, de répondre à un besoin d’éducation citoyenne exprimé par la jeunesse du Sud, etc.

Ecoutez le témoignage de quelques jeunes du Burkina Faso, Bénin et Maroc : "Un pas vers l'autre" qui vous plongera dans le vécu des participant-e-s : la découvertes de nos réalités, leurs réflexions sur les contrastes qu'ils découvrent, leur vision de la jeunesse, les valeurs auxquelles ils croient, ... 

5. Publication « Alternatives Sud »

La revue Alternatives Sud est une publication trimestrielle créée en 1994 visant à faire connaître des points de vue critiques de la recherche au Sud sur les enjeux du développement et de la mondialisation. Chaque numéro porte sur une thématique particulière, abordée par des auteurs et auteures d’Afrique, d’Amérique Latine et d’Asie. Par cette revue, l’ONG éditrice veut proposer des analyses à la fois approfondies, alternatives et formulées depuis le Sud afin de prendre le contre-pied d’une expertise du Nord qui, forte de ses moyens de diffusion, domine trop souvent le débat sur les stratégies de développement.