De quoi s'agit-il ?

L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire est un processus qui vise le changement social. Elle a pour but de permettre aux individus de s’approprier une conviction empreinte de solidarité internationale et de la manifester par des engagements concrets, individuels et collectifs.

Objectifs généraux

  • Faciliter une compréhension globale des enjeux du développement et des mécanismes d’exploitation injustes qui engendrent des relations inégalitaires entre le Nord et le Sud ;
  • Faciliter la compréhension des interdépendances entre les sociétés du Nord et du Sud ;
  • Accompagner l’acquisition d’un regard conscient et critique de la réalité, tant au niveau de relations microsociales qu’au niveau macro ;
  • Favoriser un meilleur dialogue entre les citoyens à travers une approche interculturelle basée sur le respect mutuel et l’égalité ;
  • Promouvoir des valeurs, attitudes, et aptitudes liées à la solidarité ;

Thématiques abordées

  • Déconstruire les stéréotypes Nord-Sud
  • Défendre les droits humains
  • Impluser un développement humain et durable
  • Stimuler la solidarité et la participation sociale
  • Combattre la xénophobie et le racisme
  • Promouvoir l'approche genre

6 idées phares

  1. Renforcement de l’engagement citoyen dans la lutte pour les droits humains et la justice mondiale
  2. Axe stratégique majeur de la coopération au développement
  3. Un secteur reconnu et soutenu officiellement aux niveaux international et belge
  4. L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire est plurielle mais au service d’une finalité commune
  5. Mise en avant d'une responsabilité globale
  6. Un secteur qui agit et réfléchit collectivement pour maintenir et renforcer la qualité de son travail

1. L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire renforce l’engagement citoyen dans la lutte pour les droits humains et la justice mondiale

Elle promeut des valeurs et attitudes telles que la solidarité, la justice, la coopération, le respect mutuel, l’engagement, etc. Ses interventions visent à former et nourrir les citoyens et les citoyennes dans leurs réflexions sur les enjeux globaux et locaux. Elle les appuie à être conscients, critiques mais aussi engagés en suscitant l’envie de se mobiliser dans des actions collectives de solidarité. Cette éducation se fait au niveau des individus mais aussi de groupes ou de collectivités. Elle est d’autant plus nécessaire aujourd’hui que les discours dominants actuels (qui valorisent la consommation effrénée, la satisfaction immédiate, le repli sur soi, les stéréotypes en tous genres, etc.) sont puissants et omniprésents.

Pour plus d'infos sur les effets de l'éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire, consultez notre page Ça marche !

2. L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire est un axe stratégique majeur de la coopération au développement

La coopération au développement, ce n’est pas uniquement appuyer des organisations du « Sud » pour mettre en oeuvre des programmes et projets locaux, c’est aussi mobiliser des publics ici en Belgique et au niveau international, pour changer la société et le monde. C’est la mission de l’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire et c’est un métier fondamental des ONG.

3. L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire, un secteur reconnu et soutenu officiellement aux niveaux international et belge

L’Etat belge définit l’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire dans la Loi relative à la coopération au développement belge du 19 mars 2013 (telle que modifiée par la Loi du 10 décembre 2013). La Loi en fait un objectif clair de la coopération au développement et prévoit des modalités pour financer les acteurs qui ont développé une expertise forte en la matière. Les ONG sont connues et reconnues par le Pouvoir public pour la mise en oeuvre d’actions d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire de qualité.

 4. L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire est plurielle mais au service d’une finalité commune

Construire un monde plus juste, dans lequel ressources et pouvoir sont équitablement répartis dans le respect de la dignité humaine est la finalité poursuivie. Les interventions d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire suivent des voies multiples pour s'en approcher. L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire, c’est :

  • cinq grandes modalités d’action qui s’articulent et se complètent : la sensibilisation des publics, la formation, la mobilisation citoyenne, le travail d’incidence politique et la recherche
  • une grande diversité de publics visés soit à titre individuel, d’âges et de milieux socio-culturels différents ; soit à titre collectif et/ou institutionnel
  • une multitude de thèmes abordés avec une dimension internationale et un point de vue systémique
  • des méthodes et des approches variées car les interventions se doivent d’être spécifiques et adaptées à chaque public visé.

Des exemples d'interventions sont répertoriés sur ce site et dans la brochure Panorama de l'éducation au développement.

5. L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire met en avant une responsabilité globale

La mise en réseau des citoyens et des citoyennes, les alliances avec d’autres organisations sociales et l’incidence politique sont aujourd’hui fondamentales pour viser une citoyenneté mondiale.
Il ne s’agit pas seulement d’être « solidaire avec les pays du Sud » mais de contribuer de manière conjointe à la construction d’une société plus juste qui intègre de manière articulée sa dimension internationale et ses spécificités locales. De nombreuses interventions d’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire sont construites en partenariat et synergies tant avec des acteurs du « Nord » que du « Sud ».

6. L’éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire, un secteur qui agit et réfléchit collectivement pour maintenir et renforcer la qualité de son travail

Une concertation existe de longue date au sein du secteur ONG et avec d’autres types d’acteurs pour favoriser l’apprentissage mutuel et réfléchir collectivement aux meilleures stratégies de mobilisation citoyenne pour faire face aux enjeux du monde contemporain.
Au sein d'ACODEV, le GTECMS (groupe de travail d'éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire) s'est donné pour missions de valoriser cette approche de la coopération au développement ainsi que de renforcer la qualité et défendre les ONG qui s'y consacrent.

 Plus d'infos dans le Référentiel sur l'Éducation à la citoyenneté mondiale et solidaire.